De bons résultats au Verger de l’Ilon

Le 3/4 des nichoirs posés ont été occupés, avec un taux de mortalité des nichées très faible.Les accidents sont fréquents (mortalité des parents, oisillons faibles, manque de nourriture…) et les oisillons ont besoin d’une vingtaine de jours de nourrissage pour sortir du nichoir. 

Nous sommes intervenus 2 fois pour suivre l’évolution de la période de nidification et pour connaitre les espèces d’oiseaux nicheuses. Pendant le nourrissage ou la couvaison, il est facile de reconnaitre les oiseaux qui sortent et entrent dans les nichoirs. Nous avons identifié la mésange charbonnière qui occupe tous les nichoirs et 1 mesange noire en bordure de verger qui nichait dans un arbre mort. A cette période les contacts auditifs sont déterminants, les oiseaux chantent de manière active pour s’arrêter presque complètement de chanter en été.

Le repérage sur le terrain la première année est primordial, c’est à ce moment là que l’on note les zones propices où les oiseaux évoluent dans le verger, on repère également s’ils sont présents dans les fruitiers, et s’il y a eu 1 ou 2 nichées.

C’est un beau domaine où nous avons pu observer le Circaète Jean le Blanc, Milan noir, Buse variable, Loriots d’Europe, Rollier, Coucou gris, Huppe fasciée, Chardonneret, Serin cini, Moineau domestique, Tourterelle turrque, Pigeon ramier, Heron, … et entendu le Rossignol, Fauvette à tête noire..